Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Devenir hydrothérapeute : ce qu’il faut savoir

Un hydrothérapeute est aussi appelé agent de thermalisme ou assistant hydrothermal car en général il exerce dans un centre balnéothérapie ou thalassothérapie. Pour favoriser la guérison des patients, l’hydrothérapeute applique l’ensemble des techniques thermales. Il n’est pas un médecin ni un kinésithérapeute mais son rôle consiste à accompagner et à suivre les patients en tenant compte des prescriptions du médecin. Dans le centre de bien-être, l’hydrothérapeute maitrise les techniques de jets, des bains, des douches, des compresses, des enveloppements, des gargarismes, des inhalations, des cures de boisson minérale ou même de la boue. Souvent, l’hydrothérapeute réalise aussi des massages. Il connait aussi les programmes de remise en forme et d’amincissement et il est capable de donner des conseils de diététique et des cures à ses patients selon les besoins.
Pour devenir hydrothérapeute, il n’existe pas de formation type mais vous pouvez suivre des formations très utiles comme les formations liées à la santé, le soin du corps ou bien les activités corporelles. Le CAP esthétique, cosmétique, le bac pro esthétique cosmétique parfumerie, le diplôme d’état d’aide-soignant, le BEP carrières sanitaires et sociales vous permet d’exercer ce métier. Toutefois, pour commencer dans le métier d’hydrothérapeute, vous pouvez vous inscrire à l’université Bordeaux 2 qui délivre à la fin de la formation un diplôme universitaire en hydrothérapie. Il y a également les centres privés comme Thalatherm à Gréoux-les-Bains, Hécate Formation à Vichy ou encore Hydra Tech à Nantes, qui proposent des formations reconnues par l’état et qui vous permettent de devenir hydrothérapeute.
Il est facile de trouver un travail en France si vous êtes hydrothérapeute. Avec le succès grandissant de cette technique, de plus en plus de centres ouvrent leurs portes. La France compte environ 105 stations thermales et un nombre indéterminé de spa, de centre sportif ou de salon de massage. Avec de l’expérience, un bon financement et de la notoriété, un hydrothérapeute peut également ouvrir sa propre centre thermale. Un hydrothérapeute gagne en moyenne 1200 euros par mois et peut gagner plus s’il travaille dans un centre thermal de renommée internationale.