Le guide de votre bien-être à domicile

Métier du bien-être

Les secteurs de la santé au naturel

étiopathie ostéopathie

© Mikosch - iStockphoto

Prendre soin de soi grâce à des thérapies naturelles et énergétiques et à des produits alimentaires naturels offre de multiples bienfaits pour l’environnement et les êtres vivants. Les médecines naturelles et énergétiques ainsi que les produits bios et naturels sont de plus en plus prisés pour leur impact au niveau de la santé dans l’optique d’une vie de bien-être.
  1. La naturopathie
  2. La phyto aromatologie
  3. La phytothérapie
  4. L’aromathérapie
  5. L’iridologie
Naturopathie, phyto- aromatologie, iridologie…

Approches thérapeutiques utilisant les lois de la nature et la puissance du corps humain pour conserver ou retrouver un état de bonne santé et de bien-être au quotidien.

La naturopathie

La naturopathie utilise la capacité de l’auto guérison de l’organisme, car cette approche thérapeutique a le pouvoir de préserver ou de rétablir la santé par les lois de la nature. Cette thérapie est l’addition de la santé et des éléments naturels. Le naturopathe par son action va s’opposer à tous les obstacles réduisant la puissance de l’auto guérison pour laisser le corps s’exprimer et permettre une revitalisation de l’organisme. Améliorer son hygiène de vie, équilibrer sa nourriture, harmoniser ses phases de réveil et de repos, gérer son stress et ses émotions, faire du sport sont en naturopathie les thérapeutiques principales. Le naturopathe est un conseiller en hygiène vitale et un éducateur de la prévention de la santé.

Les fondements de la naturopathie

La sensation positive de bien-être est le résultat d’un état santé physique et psychologique. L’organisme a les facultés si on lui donne les moyens de se protéger des maladies ou des toxicités. En naturopathie, la maladie est la conséquence d’une longue période d’intoxication à des éléments et à des produits toxiques. Il est nécessaire de donner toutes les forces à l’organisme pour se débarrasser rapidement de tous ces éléments nocifs par un respect de notre corps et de ses fonctions vitales.

Le diagnostic naturopathique

Le naturopathe s’appuie sur un bilan d’hygiène vitale pour renforcer par des moyens naturels le système de défense de l’organisme et ses capacités à retrouver la santé et à équilibrer ses états physiques et émotionnels. Il va proposer des cures de désintoxication, utiliser des techniques thérapeutiques naturelles comme l’hydrologie, la réflexologie, la relaxation, la gymnastique douce, la balnéologie, la phyto aromatologie, des techniques respiratoires, la chromothérapie…. , ou revitaliser le corps par des périodes de jeûnes alimentaires en apprenant au patient à gérer et à harmoniser ses besoins vitaux et ses rythmes biologiques.

La phyto aromatologie

Elle désigne une application thérapeutique en médecine naturelle et en naturopathie en particulier par l’usage des plantes et des huiles essentielles (essence aromatique des plantes) pour leurs effets préventifs et curatifs sur la santé humaine.

La phytothérapie

Utilisée par nos grands-mères et bien avant elles, son appellation grecque désigne « le soin par les plantes ». Ce savoir millénaire et les récentes recherches de la médecine classique décrivent cette thérapeutique holistique selon deux concepts : l’intérêt d’étudier les plantes et les effets positifs qu’elles apportent au niveau des symptômes ainsi que leur action différente selon leurs propriétés.

Les plantes soignent les maladies depuis longtemps et cela n’est plus à attester ! Prouvées par des études scientifiques ou les chercheurs ont analysé les principales plantes et leurs principes actifs sous tous les angles ainsi que leurs effets sur l’organisme. Malgré tout, la phytothérapie est toujours mise en concurrence avec la médecine classique et pharmaceutique.

L’aromathérapie

Olfactivement parlant, l’aromathérapie nous fait penser à de bonnes odeurs saines et vivifiantes. C’est un peu ça, la thérapie par les arômes…, l’aromathérapie est un soin par les essences des fleurs et des végétaux que l’on surnomme les huiles essentielles. Thérapeutique antiseptique pour l’homme et son environnement, cette approche médicinale est utilisée par les naturopathes pour combattre les virus ou les bactéries, soigner des affections respiratoires comme la toux, le rhume, l’asthme, la fatigue et l’insomnie, l’anxiété… Composition des huiles essentielles

Extraites des plantes, les huiles essentielles comprennent chacune un ensemble de molécules volatiles dénuées de corps gras regroupé scientifiquement en familles chimiques : les chemotypes. Leurs concentrations définissent leurs multiples propriétés. L’ensemble des molécules d’une huile essentielle va permettre de déterminer ses effets autant positifs que négatifs sur la santé. On en compte des centaines d’espèces dont une partie d’entre elles produisent des essences d’arômes.

La prescription des huiles essentielles en thérapie doit être faite par un aromathérapeute ou un naturopathe, car son utilisation doit être précise et suivie selon la propriété de chacune des huiles. De grande concentration d’actifs chimiques, certaines molécules des huiles essentielles peuvent provoquer des allergies sur la peau ou différentes toxicités si elles sont prises à forte dose.

L’iridologie

En médecine naturelle, on dit souvent que les yeux sont les miroirs de l’âme ! Dans la thérapeutique naturopathe, on estime que l’iris des yeux peut donner de fortes indications sur l’état de santé général d’un individu. Dans son bilan de santé vitale, le naturopathe utilise l’iridologie soit l’étude de l’iris comme moyen de diagnostic pour analyser la physiologie et les pathologies des systèmes fonctionnels du patient.

Cartographie du corps humain, l’iris est un projecteur ou chaque organe est représenté selon différentes couleurs. Son étude peut évaluer avant même la survenue des symptômes, les prédispositions héréditaires face à certaines affections. Le naturopathe ou l’iridologue va étudier différents aspects de l’½il comme la pigmentation et les tâches, la texture, la couleur et les fibres de l’iris et le relief de la pupille. L’iridologie classe les faiblesses de l’organisme selon la couleur dominante des yeux :

    Yeux bleus ou gris : profil lymphatique définissant des fragilités diverses du système immunitaire donc des prédispositions aux maladies allergiques et respiratoires. Yeux bruns : le profil est hématogène et peut être lié aux troubles de la circulation du sang et des difficultés au niveau du système digestif. Yeux bleus et bruns : le profil biliaire révèle des faiblesses du système urinaire, allergies et métabolismes du calcium…